Rédaction

Nous vous proposons la rédaction de vos mémoires, histoires (particuliers) comme de vos publirédactionnels (artisans-entreprises), de vos slogans au sein d’une charte graphique, de la présentation de vos sociétés…. 

... le projet “Transmission”... à titre d'exemple.

ETUDE n°1 / recommandation – 2018
Partie – 1 

Formaliser la mémoire individuelle et clanique pour la fondation de l’histoire familiale.

Le projet ci-après s’inscrit dans une démarche répondant au réel besoin de toute une génération de faire passer son expérience aux suivants héréditaires comme aux cercles bienveillants qui les ont aidés à se construire tout au long de leur évolution, de leur vie. C’est la volonté de TRANSMISSION. Connaître son Histoire et l’Histoire de son “clan”, de ses “ancêtres proches”, (outre évidemment l’aspect purement affectif de ce désir) c’est se donner les moyens de s’inscrire dans une réalité qui est propre à chacun et de continuer à construire sur les meilleures fondations qui soient… L’écrit EST la trace… … et si les supports de diffusion aujourd’hui varient, notre mémoire, elle, demeure une fois inscrite. Par l’écrit, c’est notre histoire qui se transmet, notre vie qui perdure et se divulgue au travers de l’inscrit. Comment transmettre? Qui nous connaît? Que faire savoir? C’est bien ce que nous proposons: transmettre… avec l’aide de journalistes, écrivains, secrétaires de rédaction et d‘édition, correcteurs, comme, selon la nécessité, de chercheurs, historiens, sociologues, anthropologues, philosophes… Ceux qui écoutent, guident, aident, recherchent, prennent notes et rédigent cette mémoire individuelle, “petite histoire” dans la “grande Histoire”, pour la faire partager à qui de droit ou de vouloir. 

TRANSMETTRE = donner + recevoir (banale équation mais véritable évidence du présent projet!).
Donner, c’est faire acte de retour sur soi, thérapie par son histoire dans l’Histoire et partager les connaissances qui permettent au “receveur/récepteur” de comprendre ses propres fondations.
Recevoir (l’info), c’est retrouver ses racines, mieux s’ancrer au présent par un passé reconnu et retrouvé, s’inscrire et construire sur des fondations solides parce qu’ancestrales, ce qu’on appellera nos fondamentaux propres.


Le projet “Mémoire et transmission” … se construit comme tel: Partant du principe que tout le commun mortel conjugue affectif et égo (dans le bon sens du terme et dans la conscience d’une valeur de soi), son besoin de se dire comme son besoin de transmettre demeure toute sa vie (et peut-être plus dans le dernier tiers) comme une absolue nécessité dont il n’a ni les moyens ni le “savoir-transcrire”. L’idée est donc de lui proposer des formats rigoureux et structurés pour se raconter, s’éditer ou se publier (papier et dématérialisé (web…) —la photo et un tournage vidéo font ici leur entrée et se traduisent dans un “bonus interview”, en coffret avec la publication)— par le biais d’un “nègre” (selon le terme consacré en rédaction), écrivain essayiste aux méthodes journalistiques et romancières… aidé, selon les besoins du projet des spécialistes conséquents en Histoire, généalogie, etc. Une trame se met en place selon le désir et le budget. Formule 8, 12, 24 pages, 48 pages… Questionnaire conséquent sur la mise en place: Qui, de qui, pourquoi, comment, quand, placement dans l’histoire (grands et petits moments), situation géographique, éléments naturels, politique, ethno-sociétal, ascendants familiaux, histoires des ancêtres, devenir des descendants, chronologie sociale, économique; ses amours et amitiés, son influence sur son entourage ou sur l’humanité par les actes posés, ses grandes dates, les raisons sociales et administratives auxquelles il appartenait ou appartient, ses réseaux (ouverts ou souterrains), ses ou son métier(s), les associations dans lesquelles il est actif, le monde au jour de sa naissance jusqu’à la vision personnelle de l’évolution de ce même monde aujourd’hui, …. ses désirs, espoirs et humeurs, l’éducation et la relation à l’autre, ses croyances… Le commanditaire est toujours et doit demeurer le centre et la charnière de l’histoire [mais ce peut-être aussi l’histoire d’un clan, d’une famille, voire d’une entreprise familiale, l’histoire d’une action commune ou d’une personne proche dont on a fait enquête et dont la vie nous paraît utile, se devant d’être sue, lue, vue…] Proposition d’édition (compte d’auteur), d’aide à l’édition (recherche d’éditeur, tirage confidentiel….) Ce peut-être une simple mise en ligne, photos et vidéos incluses, avec liens vers proches, ce peut-être aussi une mise en place de distribution ciblée. 

FIN recommandation n°1